Delon part en fumée

Alain Delon avec ou sans filtre

Ces curieuses cigarettes n’existent qu’au Cambodge. On les trouve partout et même dans la rue, vendues à l’unité par des marchands ambulants. Ce sont, bien sûr, des cigarettes ordinaires confectionnées avec du tabac bas de gamme. Un paquet se négocie environ un demi-dollar.

Le seul luxe est dans l’emballage, couleur rouge sang et logo stylisé aux initiales de la star.


Le drame, c’est que le « samouraï » ne touche pas la moindre royaltie sur les ventes de ces belles tiges de l’éphémère et du rêve.

Malgré tout un bataillon d’experts et d’avocats aguerris, la lutte est perdue d’avance. La marque n’aurait pas été déposée au Cambodge. Cet oubli est dû, peut-être, aux événements de 1970 à 1989, qui ont rendu la procédure impossible.

En 1970, avec l’aide de la CIA et des Américains, le général Lon Nol renverse le roi Norodom Siahanouk, qui s’enfuit à Pékin. Les communistes vietcôngs tentent d’envahir le Cambodge, il s’ensuit des pogroms et des expulsions massives des Vietnamiens résidant en terre khmère.

Les Khmers Rouges prennent le pouvoir et Phnom Penh le 17 avril 1975. En deux jours, la capitale est vidée de ses 2 millions d’habitants. C’est le début d’un génocide horrible, qui perdure jusqu’en 1979.

Les Vietnamiens reviennent au Cambodge et chassent les Khmers Rouges. La République Populaire du Kampuchéa est présidée par Heng Samrin. Deux ministres (notamment Hun Sen aux Affaires étrangères) sont d’anciens Khmers Rouges, qui ont retourné leur veste par crainte des purges de l’horrible Pol Pot.

En septembre 1989, les troupes vietnamiennes s’en vont. Hun Sen, premier ministre, négocie avec le prince Sihanouk. Une époque trouble s’ensuit jusqu’en octobre 1991.

En 1992, les forces de l’APRONUC (17 000 militaires et 8000 civils) débarquent au Cambodge pour remplir 4 missions, avec un énorme budget de 3 milliards de dollars. Un début de démocratie et une relative stabilité ne commencent qu’en février 2002.

Pendant toutes ces années, l’argent d’Alain Delon est parti en fumée.
On comprend pourquoi l’acteur et homme d’affaires a vraiment gardé son paquet en travers de la gorge.

2010 Phnom Penh


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *